Saut au contenu

Embalages

Éco-enveloppe pour les bananes

4 janv. 2022 | MATHIAS KAUFMANN, RAINER KLOSE

Des chercheurs de l'Empa ont développé, en collaboration avec Lidl Suisse, une couche de protection en cellulose pour les fruits et légumes. Ce nouveau revêtement est fabriqué à partir de marc - c'est-à-dire d'épluchures de fruits et de légumes pressées. Grâce à ce projet innovant projet permet de réduire les emballages et d'éviter le gaspillage alimentaire.

/documents/56164/19450914/eq74+banane+stopper+490+weiss/d3111dcc-8790-406e-8a42-b3b277e35a6a?t=1639405329183
Yellow is the new brown: La partie inférieure de ces bananes âgées de 10 jours est protégée par une enveloppe de cellulose. Image : Empa, Lidl Schweiz

Les emballages en plastique dans le commerce alimentaire protègent les fruits et légumes contre la détérioration, mais engendrent dans le même temps d’importantes quantités de déchets. En collaboration avec l’Empa, Lidl Suisse a maintenant développé pour les fruits et légumes une protection à base de matières premières renouvelables. Pour son dernier projet, Lidl Suisse a choisi de former un partenariat avec l’Empa, car l’institut dispose de décennies d’expérience en matière de recherches sur les produits en cellulose.

Se conserve plus longtemps à la maison
/documents/56164/19450914/EQ74+Banane+kevin+435.png/1996dda3-4b54-4901-8847-9526e4d87d33?t=1639144148700
Chercheur de l'Empa Kevin DeFrance travaille sur l'éco-enveloppe pour les bananes. Image: Manifesto Films, Lidl Schweiz

Au sein du laboratoire Cellulose & Wood Materials de l’Empa, les chercheurs ont développé, sur demande de Lidl Suisse et en un peu plus d’un an de travail, une couche de protection en cellulose spéciale, utilisable sur des fruits et légumes. Résultat : les fruits et légumes ainsi recouverts restent frais bien plus longtemps. De fait, les tests ont permis de prolonger la durée de conservation des bananes de plus d’une semaine. Cela permet de réduire sensiblement le gaspillage alimentaire. « Notre objectif principal est de remplacer de nombreux emballages fabriqués à partir de pétrole par des couches de protection naturelles comme celle-ci à l’avenir », explique Gustav Nyström, directeur du département de recherche.

Fabrication à partir de marc
/documents/56164/19450914/EQ74+Banane+cellulose+435.png/0aa29e03-c827-46ca-ada5-0f959c0ebfd8?t=1639144146933
L'enveloppe de cellulose: fabrication à partir de marc. Image : Manifesto Films, Lidl Schweiz

À l’avenir, c’est avant tout le marc qui sera transformé en cellulose fibrillée. Par « marc », on entend les résidus solides issus du pressage visant à extraire le jus des fruits, des légumes et des plantes. Jusqu’à présent, ces résidus végétaux étaient éliminés dans des installations de biogaz ou directement dans les champs. Bientôt, ils permettront notamment de fabriquer une couche de protection pour les fruits frais. En fonction des résultats des recherches, cette couche de protection sera soit vaporisée sur les fruits, soit appliquée sur les produits par immersion et sera facilement lavable. Sans danger pour l’homme, elle pourra également être consommée avec le produit. Il reste encore beaucoup à apprendre sur le potentiel de la couche de protection en cellulose : il existe la possibilité d’y ajouter des éléments tels que des vitamines, des antioxydants, etc.

Dans toute la Suisse

Cet été, l’étude préliminaire prometteuse qui se déroulait depuis 2019 a été conclue et l’étude principale a été entamée. La couche en cellulose développée chez l’Empa sera testée et améliorée au cours des deux prochaines années en collaboration avec Lidl Suisse et un fournisseur de fruits et légumes. Ce projet sera soutenu financièrement par l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation (Innosuisse). L’objectif est de rendre cette nouvelle technologie utilisable dans les plus de 150 magasins Lidl en Suisse à l’issue de l’étude principale. Pour Lidl Suisse, ce projet de recherche permettra d’atteindre un nouveau jalon dans le domaine de la durabilité.

To wrap or not to wrap: à quel point les emballages en plastique pour les concombres sont-ils écologiques ?

Les déchets d'emballage en plastique constituent un immense problème pour l'environnement. C'est pourquoi le commerce de détail cherche des moyens de se passer des emballages en plastique pour les produits alimentaires. Or, la nature n'a pas doté tous les fruits et légumes frais d'un emballage protecteur adapté à nos conditions de réfrigération et de stockage. Les oranges et les citrons sont peut-être si à l'aise dans le réfrigérateur familial sans enveloppe plastique qu'ils se conservent pendant des semaines. Ce n'est pas le cas du délicat concombre ! L'air sec du réfrigérateur ne lui convient pas, il devient caoutchouteux et risque de finir à la poubelle. En revanche, s'il est enveloppé dans une housse en plastique, il reste croquant plus longtemps.

Des chercheurs de l'Empa à Saint-Gall ont calculé, à l'aide d'analyses de bilan écologique, comment le "food waste" dû aux aliments avariés peut être compensé par les conséquences environnementales des emballages plastiques pour les concombres importés. Pour le modèle de calcul, ils ont suivi le parcours d'un concombre depuis le producteur en Espagne jusqu'à un supermarché suisse. Il en ressort que l'emballage plastique ne représente que 1% de l'impact environnemental de la production et du transport. Au total, l'effet positif sur l'environnement de la réduction du "gaspillage alimentaire" est près de cinq fois supérieur à l'effet négatif de l'emballage, selon les chercheurs.

D'après les calculs des chercheurs, jusqu'à ce que des procédés alternatifs comme le projet "Rübli hilft Gurke" de l'Empa et du partenaire de mise en œuvre Lidl (voir texte principal) puissent être appliqués à grande échelle, il est écologiquement judicieux de proposer dans le commerce des concombres importés sous film plastique - à condition que les déchets plastiques soient correctement éliminés. (Image: Empa)

C Shrivastava, E Crenna, S Schudel, K Shoji, D Onwude, R Hischier, T Defraeye; To wrap or not to wrap cucumbers? Preprint (2021)

Information

Dr. Gustav Nyström (L'enveloppe du cellulose)
Cellulose & Wood Materials
Tél. +41 58 765 4583

Prof. Dr. Thijs Defraeye (Les emballages en plastique pour les concombres) 
Biomimetic Membranes and Textiles
Tél. +41 58 765 4790

 


Rédaction / Contact médias




Conférence scientifique

Nanocellulose Days 2022

22 – 25 mai 2022

Congressi Stefano Franscini (CSF) à Monte Verità, Tessin

Inscription: https://www.empa.ch/web/ncd22/registration

 



Follow us
 

Audio

In an interview with german radio SWR3, Empa researcher Tanja Zimmermann explains why coating fruits and vegetables is important and how the new sustainable technology works. Audio from January 7, 2022 in German


Audio

Radio program on SWR2 with Empa researcher Tanja Zimmermann (January 13, 2022, in German


Audio

Emission de radio sur ORF1 du 5 avril 2022, en Allemand


Video

Il neige du plastique 

Une nouvelle étude montre que la propagation des nanoplastiques dans l'air est un problème plus répandu qu'on ne le pensait auparavant. 
en savoir plus

Mourir peut attendre

En 2021, la Suisse adopte la "Stratégie climatique à long terme" avec un objectif de zéro net d'ici 2050. Et l'Empa publie de travaux de recherche sur le moteur à combustion. Comment tout cela s'accorde-t-il ? Les moteurs à combustion ne sont-ils pas une technologie d'hier ?
en savoir plus

Diagnostic en vol

Un système de surveillance des composants des avions détecte les petits dommages sans que l'avion doive rentrer au hangar pour l'entretien. Cela permettrait de réduire les coûts d'exploitation tout en améliorant la sécurité.
en savoir plus

Quick Access

The latest EmpaQuarterly:
Focus: Energy revolution