CTI-Medtech-Event 2011

Un bon d’innovation pour la spin-off de l’Empa«compliant concept»

26 août 2011 | MARTINA PETER

Après que la jeune entreprise «compliant concept» ait achevé récemment avec succès son premier tour de financement, son fondateur Michael Sauter s’est vu remettre lors du CTI-Medtech-Event un «bon d’innovation» d’un montant de 330'000 francs des mains du ministre de l’économie Johann Schneider-Ammann. Une somme qui permettra à Sauter de choisir lui-même ses partenaires de recherche pour ses projet CTI futurs.

/documents/56164/273088/a592-2011-08-27-innovationsvoucher-sauter-b1m.jpg/4c85c729-74af-4f68-8045-2263d025b144?t=1448304899200
 
Legende: Michael Sauter (à gauche) après la remise de bon d’innovation par le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann (à droite).
 

Avec son entreprise fondée en 2009, une spin-off de l’Empa et de l’EPF de Zurich, Michael Sauter a développé un lit de soin intelligent pour prévenir l’apparition des escarres chez les patients longuement alités. Après un premier tour de financement conclu avec succès récemment, sa firme repose sur des bases financières sûres. Le premier produit de compliant concept – un système de monitorage permettant de suivre les mouvements des patients alités – va être lancé sur le marché suisse à la fin de cette année par l’intermédiaire d’un partenaire de distribution. Mais pas question de se reposer sur ses lauriers: au contraire il lui faut sonder de nouveaux marchés et développer d’autres produits. Et cela aussi demande un financement.
Les petites et moyennes entreprises (PME) pouvaient et peuvent toujours encore adresser leurs demandes de financement de projets à la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI). Cela à condition d’avoir déjà trouvé pour partenaire un institut de recherche et de déposer en commun avec celui-ci leur demande de financement. Avec le «bon d’innovation» nouvellement créé – une sorte de bon de financement – les PME peuvent proposer seules un projet et ne se mettre à la recherche d’un institut de recherche partenaire que dans une deuxième étape. En délivrant ce bon, le comité d’expert de la CTI pour le domaine concerné confirme le contenu innovateur du projet proposé.

Davantage de flexibilité pour les jeunes entreprises
Le 23 août 2011, Sauter s’est vu remettre «son» bon d’innovation – un des trois seuls octroyés à cette occasion – lors du CTI-Medtech-Event pour un projet particulièrement prometteur dans le domaine des sciences de la vie. Ce chèque de 330'000 francs suisses lui a été remis par le chef du Département fédéral de l’économie, le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Cette somme permettra à Sauter davantage de flexibilité et de fixer lui-même le calendrier et les étapes de la poursuite du développement de son lit intelligent.


En réaction à la flambée du franc suisse, le gouvernement suisse a décidé au mois de février déjà d’augmenter les moyens à disposition de la CTI pour les années 2011 et 2012. Avec cet argent supplémentaire, la CTI a lancé dans des délais très courts son projet pilote des «bon d’innovation». Ce projet vient compléter la promotion normale des projets R+D de la CTI ainsi que la promotion des jeunes entreprises (CTI Start-up).

 
 


 

Informations

 

Rédaction / Contact médias