Empa Zukunftsfonds

Une vision à long terme

9 nov. 2023 | ANDREA SIX

Fabricant d'instruments innovants pour la chirurgie, Heinz A. Oertli a fondé très jeune la société Oertli Instrumente AG. Il sait par expérience comment les grandes idées s'épanouissent à petite échelle et se transforment en créations d'entreprises durables. Aujourd'hui, Heinz A. Oertli encourage des projets innovants à l'Empa avec un fonds du même nom dans le cadre du Zukunftsfonds.

/documents/56164/26917288/EQ81-Zukunftsfonds-Oertli-870.jpg/6e4de5ed-a640-4c7c-9a77-936a32cb6179?t=1695910889003
Image de microscopie confocale d'une rétine : La rétine, qui tapisse l'intérieur de notre œil, est déjà une fantastique "innovation" de l'évolution. Les cellules de la rétine transforment la lumière en impulsions nerveuses. Image : PC Koch, M Hess ; J Neurosci Res 89:1316 (2011) ; doi:10.1002/jnr.22651

Il n'a jamais manqué d'idées – Heinz A. Oertli s'est mis à son compte à l'âge de 24 ans en tant que fabricant d'instruments pour la chirurgie ophtalmique, avec sa richesse d'idées. Grâce à ses innovations très recherchées, l'entreprise unipersonnelle d'origine s'est rapidement développée pour devenir une usine de qualité dans la vallée du Rhin saint-galloise, employant aujourd'hui près de 220 personnes, qu'il a toutefois transmise à d'autres personnes il y a environ 30 ans. L'idée la plus récente de l'inventeur, aujourd'hui âgé de plus de 90 ans, lui est venue il y a quelque temps lors d'une visite de l'Empa à Saint-Gall : On pourrait faire avancer la recherche à l'Empa, le creuset de l'innovation, en particulier dans le domaine du développement d'instruments, avec des fonds privés.

Le point commun entre l'ancien fabricant d'instruments et les chercheurs en matériaux de l'Empa va au-delà de l'esprit d'innovation : dès le début de son activité d'entrepreneur, Heinz A. Oertli était fasciné par les matériaux et les technologies innovants. Pionnier dans son domaine, il a cherché de nouveaux matériaux pour des instruments de précision inoxydables et antimagnétiques destinés à la chirurgie ophtalmique. Il a trouvé ce qu'il cherchait dans l'industrie horlogère, qui a des exigences comparables pour ses outils. Ce sens de l'invention qui lui est propre, Heinz A. Oertli l'encourage désormais en créant un fonds du même nom dans le cadre du l'Empa Zukunftsfonds.

Capteur de pression pour l'autoguérison
/documents/56164/26917288/EQ81-Zukunftsfonds-Oertli-para.jpg/da17ac5c-29b4-4fc8-b8ca-b861f7a6f2f7?t=1695910889377
Deux projets dans le domaine de l'ophtalmologie peuvent désormais démarrer à l'Empa grâce au soutien du "Fonds Heinz A. Oertli". Image: Adobe stock

Désormais, le "Heinz A. Oertli Fonds", créé en 2022, soutient les deux premiers projets. L'un d'eux porte sur de nouvelles possibilités de traitement du glaucome. L'objectif est de permettre à l'œil de se traiter lui-même sans l'aide d'un médecin. Chez les personnes souffrant de glaucome, les cellules nerveuses de la rétine meurent avec le temps – jusqu'à la cécité. Chez une grande partie des personnes concernées, une pression interne élevée dans l'œil représente un risque de développement du glaucome. Yashoda Chandorkar et Markus Rottmar, chercheurs de l'Empa au laboratoire "Biointerfaces" de Saint-Gall, développent maintenant, en collaboration avec le département d'ophtalmologie de l'hôpital vétérinaire de Zurich, un système autorégulateur composé d'un minuscule capteur ultrasensible qui mesure la pression oculaire et normalise la pression du liquide de la chambre oculaire par le biais d'une valve en hydrogel biocompatible.

Souder au lieu de coudre

Un deuxième projet, également soutenu par le "Heinz A. Oertli Fonds", a pour objectif de ménager les tissus oculaires très sensibles lors des opérations grâce à un procédé de brasage basé sur le laser. Jusqu'à présent, l'utilisation d'une aiguille et d'un fil était courante pour les interventions sur le cristallin en cas de cataracte ou pour les opérations de la cornée. Le travail au laser est certes utilisé actuellement, mais il repose sur un procédé de soudage à des températures élevées. Inge Herrmann, professeur à l'ETH et directrice du groupe "Nanoparticle Systems Engineering" à l'Empa à Saint-Gall, développe avec son équipe un procédé de brasage au laser peu invasif qui permet de refermer efficacement et en douceur les plaies de l'œil. Le matériau de brasage biologique avec ce que l'on appelle des nanoabsorbants doit améliorer les propriétés mécaniques dans les tissus, accélérer la guérison et réduire la formation de cicatrices. Le projet peut maintenant démarrer grâce au soutien du "Heinz A. Oertli Fonds", en collaboration avec l'Hôpital cantonal de Saint-Gall et l'Hôpital universitaire de Zurich.

La promotion des talents

Le Zukunftsfonds de l'Empa recherche des fonds tiers privés pour des projets de recherche exceptionnels qui ne sont pas (encore) soutenus par ailleurs. Pour plus d'informations : https://www.empa.ch/web/zukunftsfonds

Informations

Loris Pandiani
Empa Zukunftsfonds                
Tél. +41 58 765 47 03
loris.pandiani@empa.ch


Follow us