"Highly Cited Researchers" 2023

Deux chercheurs de l'Empa distingués comme "influenceurs"

16 nov. 2023 | ANNA ETTLIN
Les scientifiques de l'Empa Maksym Kovalenko et Zhanyun Wang font partie des chercheurs les plus cités au monde. Leur travail influent leur a valu une place sur la liste des "Highly Cited Researchers".
/documents/56164/27438853/stopper-clarivate.jpg/d61cfd78-5406-4c0c-9bb4-363fd8668804?t=1700129953637
Les "chercheurs hautement cités" sont ceux qui ont fait preuve d'une influence significative et étendue, reflétée par la publication de plusieurs articles hautement cités au cours de la dernière décennie. Image : Clarivate
Chaque année, les scientifiques dont les publications ont été le plus souvent citées sont désignés. Ils sont considérés comme particulièrement influents dans leur domaine. Seuls les auteurs du 1% des travaux scientifiques les plus cités dans différentes disciplines se voient décerner le titre de "Highly Cited Researcher" par la société d'analyse "Clarivate". Cette année, deux scientifiques de l'Empa figurent parmi les 6849 chercheurs récompensés : Maksym Kovalenko et Zhanyun Wang.
/documents/56164/27438853/para-kovalenko.jpg/ba7c91dd-865d-4d77-86f1-a502c164c81f?t=1700128914087
Maksym Kovalenko, qui est également professeur de matériaux inorganiques à l'ETH Zurich, se concentre sur le développement de nouveaux matériaux fonctionnels pour la production et le stockage d'énergie. Ses recherches sur les nanoparticules luminescentes ont conduit à des percées, pour lesquelles il a reçu de nombreux prix. Cette année, Maksym Kovalenko figure sur la liste pour la cinquième fois consécutive.
/documents/56164/27438853/para-wang.jpg/02fbf8c7-7bc6-4bf5-8105-689b5084aa85?t=1700128915090
Zhanyun Wang est scientifique au laboratoire "Technologie et société" de l'Empa. Ses intérêts de recherche se concentrent principalement sur la compréhension des cycles de vie et des risques des produits chimiques et matériaux anthropogènes dans la technosphère et l'environnement naturel. Il s'intéresse également à l'exploration de solutions inédites et pragmatiques et au renforcement de l'interface entre la science et la politique afin de faire progresser la gestion des produits chimiques et des déchets vers une économie circulaire durable.