"ERC Consolidator Grant" pour Dorina Opris

Une récompense prestigieuse pour un chercheur de l'Empa

10 déc. 2020 | MICHAEL HAGMANN

Le Conseil européen de la recherche (ERC) a attribué l'un des "ERC Consolidator Grants" très convoités à la chercheuse de l'Empa, Dorina Opris. Grâce à ce prix, d'une valeur d'environ 2 millions d'euros, la chercheuse pourra développer son groupe de recherche au cours des cinq prochaines années dans le domaine des nouveaux polymères pour la conversion de l'énergie.

/documents/56164/15341196/Stopper_Opris/b8c020f1-fec6-4d0e-9d70-98ec734a5e70?t=1607586532124
La chercheuse de l'Empa Dorina Opris travaille sur de nouveaux polymères. Image: BM PHOTOS commandé par le SNF

Dorina Opris est l'un des 330 chercheurs de toute l'Europe à recevoir une "bourse de consolidation" du Conseil européen de la recherche (ERC). Avec ce prix, le ERC vise à maintenir les jeunes chercheurs au milieu de leur carrière en Europe et à les aider à mener des recherches indépendantes. Cette année, le programme de financement de la recherche "Horizon 2020" de l'UE a alloué un total d'environ 655 millions d'euros. La chercheuse de l'Empa fait partie des quelque 120 chercheuses qui ont obtenu cette année une "bourse de consolidation ERC". Avec environ 37%, c'est la plus forte proportion de femmes depuis l'introduction des "subventions de consolidation".

Les "Consolidator Grants" sont attribuées à des talents particulièrement prometteurs qui se sont déjà distingués par leurs travaux de recherche antérieurs. Le projet TRANS d'Opris a été sélectionné parmi plus de 2 500 demandes soumises, de sorte que seulement un peu moins d'une demande sur huit est finalement retenue. "Je suis très heureux de pouvoir maintenant développer davantage mes recherches", a déclaré Opris. "La subvention du CER me permettra de constituer une solide équipe multidisciplinaire axée sur la synthèse de nouveaux polymères diélectriques fonctionnels et de les amener à diverses applications pratiques". Grâce à la subvention du CER, Dorina Opris dispose désormais d'environ deux millions d'euros pour les cinq prochaines années.

Des matériaux révolutionnaires
/documents/56164/15341196/Para_Opris/879a4a58-db2a-43de-a7b0-db055b7c120a?t=1607586476882
Les caoutchoucs piézoélectriques qui peuvent générer de l'électricité sont l'une des applications de la recherche sur les polymères de Dorina Opris. Image: Empa

Dans son projet TRANS, Opris veut développer de nouveaux polymères qui peuvent convertir une forme d'énergie en une autre, par exemple l'énergie mécanique en une tension électrique. Ceux-ci seront ensuite utilisés pour créer des composants actifs – à partir de l'imprimante – et seront testés et optimisés sous forme de prototypes dans diverses applications pratiques. Les matériaux polymères innovants peuvent, par exemple, changer de forme de manière réversible en réponse à un champ électrique – et donc fonctionner comme des "muscles artificiels" –, générer de l'électricité lorsqu'ils sont étirés mécaniquement, les refroidir, ce qui nécessite très peu d'énergie, ou convertir l'énergie thermique – c'est-à-dire la chaleur – directement en électricité. Opris est convaincu que les polymères diélectriques "ont le potentiel de révolutionner diverses applications telles que les actionneurs, les capteurs, les muscles artificiels, la robotique douce, ainsi que la collecte et le stockage d'énergie. Un aspect central de cette démarche est la production d'encres d'impression écologiques, faciles à appliquer et à traiter, qui peuvent ensuite être utilisées pour produire des prototypes actifs.


Rédaction / Contact médias
Dr. Michael Hagmann
Communication
Tél. +41 58 765 4592
redaktion@empa.ch