SUBITEX – Sustainable Biomedicine Textiles

Des textiles biomédicaux durables et d'avenir

4 mai 2017 | MARTINA PETER
En Suisse, l'industrie du textile et de l'habillement bénéficie d'une longue tradition. Afin de pouvoir s'imposer à l'avenir face à la concurrence internationale, la branche a besoin d'innovations. C'est précisément ici qu'intervient l'initiative de recherche «SUBITEX– Sustainable Biomedicine Textiles», fondée par l'Empa et Swiss Textiles, la fédération suisse du textile. La recherche et l'industrie font alliance afin de favoriser, grâce à des approches novatrices et un transfert de technologie, des innovations dans le domaine des textiles biomédicaux et de commercialiser rapidement ces dernières.
/documents/56164/1161208/cell+colour_SEM.jpg/367cb956-6a6a-489c-8cab-b30f9127ed6c?t=1493884160777
Une cellule musculaire humaine se développe sur un tissu non tissé en fibres polymères de quelques micromètres d'épaisseur Ce procédé permet de camoufler biologiquement la membrane artificielle qui est reconnue par le système immunitaire comme étant un vaisseau sanguin normal.

Les textiles sont particulièrement adaptés à un emploi sur et dans le corps humain. Et ce, pas seulement parce que le corps lui-même est composé d'un certain nombre de fibres – nous parlons également de fibres musculaires, tendineuses et nerveuses. Les textiles permettent aussi de répliquer des organes entiers ou des parties de ceux-ci. Le grand projet impliquant l'Empa et dénommé «Zurich Heart» l'illustre parfaitement: dans ce cadre, des chercheurs de l'Empa développent une pompe cardiaque artificielle sous les auspices de la Médecine universitaire de Zurich, en collaboration avec l'hôpital universitaire, l'université et l'ETH Zurich. Celle-ci sera dotée d'un textile non tissé équipé d'une couche de cellules musculaires cardiaques que le sang ne considère plus comme un corps étranger.

«Il faut abandonner l'idée selon laquelle le développement de textiles tourne autour des t-shirts en coton», déclare René Rossi, chef de projet de Subitex et directeur du laboratoire «Biomimetic Membranes and Textiles» de l'Empa. La recherche s'occupe au contraire des fibres les plus différentes qui soient, en céramique, métal, bois et synthétique. «Un textile n'est pas simplement un 'chiffon', mais au contraire une structure bidimensionnelle composée à partir d'un matériau unidimensionnel - une fibre», indique M. Rossi. Les structures créées sont des étoffes, tissus ou tricots flexibles, malléables, élastiques, légers. Rossi: «Les matières textiles et leurs propriétés n'ont en théorie aucune limite.»

C'est ce qu'ont identifié de nombreuses entreprises du textile helvétiques qui se sont transformées avec succès en fabricants spécialisés de produits de haute technologie et de grande qualité. Ils se sont progressivement mis en contact avec la recherche et occupent des niches économiques ingénieuses. L'Empa est précisément une partenaire de recherche toute trouvée parce qu'elle propose une alternative à la recherche fondamentale comme dans le cadre de «Zurich Heart» et ce, jusqu'au développement de produits proches du marché. Ainsi, elle a par exemple développé des fibres optiques employées par des cliniques pour mesurer les fonctions vitales des bébés prématurés ou permettant de surveiller les blessures sous la forme de bio-capteurs dotés de fibres sensibles au pH. D'autres exemples d'application sont les capteurs de pression textiles qui peuvent par exemple être intégrés dans des chaises roulantes afin d'indiquer des contraintes de pression erronées, des pansements adhésifs qui délivrent de façon ciblée des médicaments ou encore, une ceinture pectorale mouillable pouvant être utilisée en toute confiance pour la surveillance sur le long terme d'électrocardiogrammes posés sur des patient(e)s atteint(e)s de maladies cardiovasculaires.

Une initiative de recherche impliquant 15 partenaires de recherche

Afin de promouvoir d'autres innovations et d'exploiter encore mieux le potentiel considérable des textiles, l'Empa et Swiss Textiles, la fédération suisse du secteur textile, ont fondé il y a deux ans l'initiative «SUBITEX». Le développement et l'utilisation de matériaux, fibres, tissus et procédés innovants devrait assurer aux firmes textiles helvétiques un avantage concurrentiel à long terme sur le marché mondial. Au sein de l'initiative, dix des projets de la Commission pour la technologie et l'innovation (KTI) ont déjà été lancés. Dans l'intervalle, 15 entreprises textiles ont rejoint l'initiative, dont Flawa AG, Cilander, E. Schellenberg  Textildruck AG, Mammut Sports Group, Schoeller Textil AG, Serge Ferrari Tersuisse AG et TISCA Tischhauser & Co. AG.

Afin de pouvoir transmettre encore plus de savoir-faire en matière de textiles aux partenaires de Subitex, l'Empa a investi une part des contributions financières provenant de Subitex dans le programme de recherche «Self-care materials» du «Competence Center for Materials Science and Technology» (CCMX) du secteur de l'ETH. Ce programme étudie les structures fibreuses destinées à délivrer ou absorber des substances. Le programme CCMX, qui regroupe la recherche fondamentale et industrielle, est extrêmement lucratif, car le Fonds national suisse (FNS) y participe à la même hauteur que l'industrie.

Dans cet objectif, des systèmes de fibres issus de polymères «intelligents» sont développés dans les installations d'électrofilage et de microfluides de l'Empa. Ceux-ci réagissent à des influences extérieures telles que la température, le pH, l'humidité ou la pression. Les systèmes actuels utilisent de petites capsules passives pouvant libérer les substances uniquement quand celles-ci se dégradent. La particularité des matériaux de «self-care» réside dans la libération ciblée par les systèmes novateurs de fibres de substances sur une période donnée lorsque ceux-ci sont «activés». Les très petites fibres en polymères intelligents peuvent non seulement être intégrées dans des textiles et tissus biomédicaux, mais également dans des films d'emballage de l'industrie agro-alimentaire.

L'initiative de recherche SUBITEX est mise en place pour cinq ans et se poursuit jusqu'en 2020. D'autres informations figurent sous :http://subitex.empa.ch 

Informations
Prof. Dr. René Rossi
Empa, Biometric Membranes and Textiles
Tél +41 58 765 74 00

Rédaction / Contact Médias

Martina Peter
Empa, Communication
Tél +41 58 765 49 87

Mirjam Matti Gähwiler
Swiss Textiles, Communication / PR
Tél. +41 44 289 79 42


Techtextil 2017 Frankfurt

Liens

Swiss Textiles à Techtextil 2017
Du 9 au 12 mai à Francfort, le plus grand salon international des textiles techniques aura lieu. Swiss Textiles organiseront un stand commun pour les entreprises textiles suisses. L'Empa sera représenté avec un stand.