Premier coup de bêche pour le nouveau Campus de la recherche à Dübendorf

Un campus moderne consacré à la recherche

6 mai 2021 | REMIGIUS NIDERÖST

Le chantier de l'agrandissement du campus de l'Empa et de l'Eawag à Dübendorf a été ouvert le mercredi 5 mai par le premier coup de bêche d'un nouveau bâtiment de laboratoires. Y ont participé des représentants du maître l'ouvrage, de l'entreprise générale, du bureau d'architectes et de la ville de Dübendorf.

/documents/56164/16851084/Spatenstich+Stopper+alle/79221303-2142-486d-a737-6b52f7efcb87?t=1620238012270
Coup de bêche initial du nouveau bâtiment de laboratoires et l'agrandissement du campus Empa-Eawag ( de g. à d. ) : Benjamin Häusler (Implenia), Kevin Olas (Empa), Tanja Zimmermann (Empa), Jens Vollmar (Implenia), André Ingold (Stadt Dübendorf), Urs Leemann (Empa), Andrea Gubler (Architect), Brigitte Buchmann (Empa), Gian-Luca Bona (Empa), Hannes Pichler (Empa), André Wyss (Implenia), Rik Eggen (Eawag). Image : Nicolas Zonvi

Hier après-midi, à Dübendorf, un groupe restreint mais choisi de personnes s'est réuni sur un terrain de 2 hectares derrière le bâtiment expérimental NEST de l'Empa et de l'Eawag. Propriété de la Confédération helvétique, le terrain était jusqu'à récemment cultivé par un exploitant agricole voisin. La réunion avait pour objet un acte symbolique: le premier coup de bêche du nouveau bâtiment de laboratoires de l'Empa, signalant le début de l'agrandissement du campus. Les personnes présentes représentaient l'Empa, maître de l'ouvrage, Implenia, l'entreprise générale, le bureau SAM Architekten ainsi que la ville de Dübendorf. Précisons que quatre bêches ont simultanément attaqué le sol, maniées par quatre hommes exceptionnellement coiffés d'un casque et chaussés de bottes: Gian-Luca Bona, directeur de l'Empa, André Wyss, CEO d'Implenia, Andrea Gubler, architecte et André Ingold, maire de la ville de Dübendorf. Ils furent bientôt secondés par d'autres représentants et représentantes des institutions parties prenantes du projet.

/documents/56164/16851084/Empa_Campus_Zufahrt_870.jpg/ca0e20a1-2eee-41f2-abf6-412133bb4ecb?t=1620111327140
Future entrée du campus de l'Empa et de l'Eawag vue de l'Überlandstrasse. Illustration : SAM Architects / Filippo Bolognese Images
La Place du Campus, un lieu de rencontre
/documents/56164/16851084/Empa_Campus_Marktplatz_435.jpg/8f5487d5-f738-4477-b925-b92c84d942a3?t=1620111391360
Les nouvelles façades de la Place du Campus – à gauche: le bâtiment de laboratoires, au fond: le bâtiment multifonctionnel – font écho à l'actuel bâtiment du NEST. Illustration: SAM Architects / Filippo Bolognese Images

Ainsi fut marquée l'ouverture d'un chantier qui durera jusqu'à la mi-2024. En sortira un bâtiment de laboratoires, un bâtiment multifonctionnel et un parking couvert. Le bâtiment de laboratoires offrira environ 60 nouveaux laboratoires et bureaux d'une architecture compacte répondant à de très strictes exigences dynamiques et proposant en rez-de-chaussée des surfaces multifonctionnelles. Volume total: environ 40'000 mètres cubes. Le bâtiment multifonctionnel disposera de 1'000 mètres carrés de surfaces de bureaux et, de plein pied, un espace de restauration doté d'une loggia ouvrant sur la Place du Campus. Le parking couvert comprendra plus de 260 places ainsi que l'espace nécessaire à la flotte de véhicules de l'Empa, à un atelier et à une station de lavage. Volume du bâtiment multifonctionnel et du parking: quelque 60'000 mètres cubes. Les bâtiments seront tous certifiés Minergie-P-Eco.

De ces travaux résultera un campus moderne et attrayant consacré à la recherche. Le terrain sera généreusement végétalisé et les places de stationnement regroupées dans le parking couvert. L'espace extérieur sera beaucoup plus accueillant et les piétons comme les cyclistes pourront s'y déplacer en toute sécurité. Ainsi se crée autour du NEST une Place du Campus qui sera pour le personnel un utile et agréable lieu de rencontre en plein air.

Les nouveaux bâtiments font eux-mêmes l'objet de recherche
/documents/56164/16851084/Empa_Campus_Mehrzweck_Gebaeude_Schnitt_435.jpg/c3453e50-874d-4c78-a1ce-858333c5b0dd?t=1620111318287
Meeting, office and experimental spaces are united under one roof in the new laboratory building. Illustration: SAM Architects / Filippo Bolognese Images

Le nouveau campus offre également l'occasion d'appliquer plusieurs innovations issues de nos laboratoires, en particulier dans le domaine de l'énergie et du bâtiment. On pratiquera ainsi la recherche non pas seulement dans ces bâtiments, mais avec eux et sur eux. Le terrain sera équipé de 144 sondes terrestres plongeant jusqu'à 100 mètres sous terre afin d'y stocker les rejets thermiques des bâtiments. En hiver, ces calories seront exploitées par une pompe à chaleur assurant le chauffage des bâtiments.

Ce n'est pas tout: le département «Urban Energy Systems» de l'Empa a revu le concept d'exploitation initial et remplacé le champ de sondes terrestres à base température par un nouveau type – encore expérimental – de champ de sondes terrestres à haute température. En été, les rejets thermiques des installations frigorifiques seront acheminés dans le sol. C'est le "chargement" saisonnier du réservoir terrestre de chaleur. En hiver, la chaleur sera récupérée pour le chauffage. C'est la "décharge" saisonnière du réservoir. Ainsi s'engage un cycle saisonnier inlassablement répété. Cette innovation fera l'objet d'un projet de recherche qui en analysera l'apport à l'approvisionnement énergétique du campus. Par ailleurs, les toilettes séparatives du bâtiment des laboratoires récolteront l'urine et l'enverront au Water Hub installé par l'Eawag dans le Nest où elle sera transformée en engrais.

/documents/56164/16851084/Spatenstich+4+870/c3842a34-2257-4281-b717-8f319ab9cd0f?t=1620238081687
The Place where Innovation Starts: (de g. à d.) André Ingold, maire de la ville de Dübendorf, Empa CEO Gian-Luca Bona, Implenia CEO André Wyss, Rik Eggen, Eawag. Image : Nicolas Zonvi
Informations

Rédaction / Contact médias

Rémy Nideröst
Communication
Tél. +41 58 765 45 98
redaktion@empa.ch




Follow us