Nouveau masque de protection pour le personnel médical

Fini la mascarade

1 nov. 2018 | ANDREA SIX
Rire, c´est bon pour la santé! affirment les médecins. Mais comment faire rire les patients lorsque son visage est caché par un masque? Des chercheurs de l´Empa et de l´EPFL développent actuellement un nouveau type de masques chirurgicaux transparent permettant de lire l´expression du visage.
/documents/56164/5576833/hellomask+istock/862b0628-b6e1-4a4b-adb1-3e2c8f545d66?t=1541060710970
Les masques chirurgicaux couvrent une bonne partie du visage. Pour permettre au personnel médical de communiquer malgré tout avec les patients, des chercheurs de l´Empa et de l´EPFL ont décidé d´en repenser le design. (Image: istock)

Être hospitalisé est en soi inquiétant. C´est particulièrement le cas pour les jeunes enfants ou les personnes âgées en prise à la douleur et dépassées par les procédures médicales. Mais comment, pour un soignant masqué, montrer un visage calme et aimant à un petit enfant? Comment un patient affaibli peut-il saisir les intentions d´un intervenant masqué tenant une seringue? Les interactions avec les patients seraient plus simples si ces derniers pouvaient voir la bouche et lire l´expression de ces visages partiellement occultés. C´est pourquoi des chercheurs de l´Empa de Saint-Gall et du programme EssentialTech de l´EPFL développent le Hello Mask pourvu d´une membrane filtrante transparente.

«Les masques habituels superposent plusieurs couches de fibres relativement épaisses», explique Giuseppino Fortunato, chercheur à l´Empa. Prises une à une, ces fibres blanches ou vertes sont souvent transparentes, mais leur diamètre et la manière dont elles sont enchevêtrées diffusent la lumière au point de les rendre opaques. Les fibres du Hello Mask sont arrangées de manière à ménager une fenêtre transparente permettant de voir les lèvres, ce qui facilite la communication non verbale avec les patients.

/documents/56164/5576833/hellomask+para/013d2a0a-af65-4de3-b963-487df32ea99b?t=1541061255717
Les chercheurs savent fabriquer par élecrofilage des membranes adéquates, très fines, aux pores d´environ 100 nanomètres.

La partie transparente doit cependant filtrer les agents pathogènes véhiculés par la respiration et ne peut donc être percée que de pores minuscules. Il s´agit de protéger les patients au système immunitaire affaibli contre les infections. A l´inverse, le masque doit protéger le personnel soignant et les proches contre les patients hautement contagieux, par exemple porteurs du virus Ebola. Hello Mask se propose de rendre les échanges avec ces malades plus humains.

«Nous savons fabriquer par élecrofilage des membranes adéquates, très fines, aux pores d´environ 100 nanomètres», explique Fortunato. La difficulté est d´obtenir que le non-tissé très serré laisse bien passer l´air. Les chercheurs examinent actuellement quel polymère se prête le mieux à la fabrication de membranes permettant une bonne respiration.

En 2016, l´équipe de ces chercheurs s´est vue décerner le prix Challenge Debiopharm-Inartis Award destiné au financement initial du projet. Soutenu entre autres par la Fondation Gebert Rüf et la Fondation Staub Kaiser, le projet doit se poursuivre jusqu´à la fin 2019. Le programme EssentialTech de l´EPFL assurera ensuite la finalisation commerciale du produit afin que Hello Mask puisse rapidement passer à la production industrielle.

Informations

Dr. Giuseppino Fortunato
Tél: +41 58 765 7677


Rédaction / Contact médias

Dr. Andrea Six
Communication
Tél: +41 58 765 6133


Sourire permis

Plus d'expressions faciales malgré un masque médical : Le "Hello Mask" permet au personnel médical de communiquer de manière moins restrictive avec les patients qui ont besoin d'être protégés des germes. Particulièrement lorsqu'il s'agit d'enfants ou de personnes âgées, le masque Hello Mask est destiné à rendre les rencontres avec les patients plus appropriées. L'image montre un modèle conceptuel du masque. Des prototypes sont en cours de développement.


Audio

Eine Maske für mehr Menschlichkeit: Radiobeitrag zur Hello Mask in SRF 1 Regionaljournal Ostschweiz vom 12. November 2018 (3:38 Min)