Détecteurs de rayons X

Fabrication additive avec contrôle de qualité en temps réel

28 mai 2019 | RAINER KLOSE
L'Empa et G-ray s'associent à développer une première mondiale dans le domaine de l'impression en 3D avec des métaux. G-ray, une start-up neuchâteloise, assurera un contrôle qualité en temps réel lors du processus de fabrication.
/documents/56164/8017754/Stopperbild_Empa_W%C3%BCrfel-003-web.jpg/fcb09cfc-cd39-4bdb-b646-5f0d4bb3e9ec?t=1559032412450
Impression en 3D avec des métaux. Image: Empa

Le nouveau système d'impression en 3D en développement à l'Empa, est basé sur la méthode d'impression par faisceau d’électrons EBM (Electron Beam Melting), qui promet une capacité de fusion élevée et une productivité accrue. Dans l’EBM, le faisceau d'électrons est géré par des bobines électromagnétiques qui permettent un contrôle très rapide et précis du faisceau, ce qui permet d’utiliser simultanément plusieurs bassins de fusion. Le processus se déroule sous vide et à haute température.

Afin de contrôler le processus de fabrication en temps réel, l'Empa intégrera les détecteurs de rayons X de G-ray dans le prototype d'imprimante 3D actuellement développé par le Laboratoire "Advanced Materials Processing" de l'Empa, dirigé par Patrik Hoffmann à Thoune.

Pour plus de détails, voir le communiqué de presse de G-ray.