Première publication du «Swiss Cleantech Report»

Les cleantech gagnent fortement en importance

29 mars 2011 | REMIGIUS NIDERÖST
Les technologies écologiques jouent un rôle de plus en plus important pour le site économique et de recherche suisse. Selon une nouvelle étude, les entreprises suisses de tous les secteurs consacrent une part significative de leurs investissements aux technologies axées sur la rentabilité énergétique. Par ailleurs, la Suisse est l’un des pays les plus novateurs dans ce domaine sur la scène internationale.
/documents/56164/273088/a592-2011-03-29-b1m_covercleantechreport.jpg/d51abb95-ccfa-4c4c-b394-cd0f16d517ad?t=1448304912217
 
Les cleantech ont le vent en poupe en Suisse. C’est ce que prouve le «Swiss Cleantech Report». Publié pour la première fois, ce rapport fournit une étude détaillée sur l’utilisation des technologies propres en Suisse sous différents angles. Les cleantech sont des technologies qui contribuent à une utilisation efficace et à la préservation des ressources naturelles. La Suisse a reconnu l'énorme potentiel économique des technologies écologiques et a favorisé leur développement bien avant les récents accidents survenus sur les réacteurs japonais.
 
Une part importante des investissements consacrés aux applications cleantech
Dans une étude parue récemment, le Centre de recherches conjoncturelles de l’EPF de Zurich (KOF) a examiné les mécanismes économiques qui jouent un rôle dans la création et la diffusion de technologies plus efficaces sur le plan énergétique. Cet institut arrive à la conclusion que les entreprises suisses consacrent en moyenne 5 à 7% de leurs investissements totaux aux technologies garantissant un meilleur rendement énergétique. Par conséquent, l’économie suisse utilise d’ores et déjà un pourcentage important de produits cleantech dans l’ensemble de ses secteurs d’activité. Avec plus de 12%, les investissements de l’industrie du papier et électrotechnique dans ce domaine représentent une part particulièrement importante. Ce chiffre est encore supérieur chez les fournisseurs d’électricité où il atteint 48%. Indépendamment de la taille de l’entreprise, les principales raisons motivant ces investissements sont le haut niveau des prix de l'énergie et différents facteurs de politique environnementale.
 
La Suisse, pionnière en matière d’innovation sur la scène internationale
La Suisse est l’une des nations pionnières dans le domaine des technologies propres et elle compte parmi les pays les plus novateurs sur la scène internationale. Rien qu’en 2008, le nombre des brevets d’invention cleantech déposés en Suisse atteignait 20 par million d’habitants. «Dans le domaine de la recherche et du développement, la Suisse fait réellement partie de la classe mondiale» déclare le directeur de l’Empa, Gian-Luca Bona, qui en tant que partenaire de ce projet a participé à la rédaction du «Swiss Cleantech Report». «Mais pour que les entreprises suisses puissent se positionner favorablement dans le «big business» des applications cleantech, il faut que la transposition des résultats de la recherche fondamentale dans des technologies innovatrices devienne encore plus efficient dans notre pays.»
 

 
 

Nombre de demandes de brevet déposées pour des inventions liées à la réduction de la consommation ou à l’adaptation au changement climatique par habitant.

 

 
«Swiss Cleantech Report 2011»
De nombreux grands noms de la recherche, de l’économie et du secteur public ont participé à la rédaction du Swiss Cleantech Report. A côté de l'Empa, les partenaires du projet étaient l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), CleantechAlps, le CSEM, l'Institut fédéral de la propriété intellectuelle, Osec, l'Institut Paul Scherrer (PSI), SIX Swiss Exchange et swisscleantech. Les contributions des partenaires du projet figurant dans ce rapport global exposent les possibilités de financement intéressantes et les excellentes conditions cadres dont bénéficie en Suisse la technologie environnementale en matière de recherche, de développement et de réalisation économique.
 

 
  Pourcentage moyen des investissements totaux des entreprises consacrés aux technologies efficaces sur le plan énergétique. En raison de ses valeurs exceptionnellement élevées (48%), le secteur des fournisseurs d’électricité n’est pas représenté sur le graphique.
 

 
 

 

Swiss Cleantech Report (PDF, en anglais)


 

Informations