Un projet pluriannuel s'est terminé avec succès

L'Empa soutient la Colombie dans le recyclage des déchets électroniques

6 juil. 2017 | MARC ESTERMANN
Depuis 2009, l'Empa soutient au nom du Secrétariat d'État à l'économie SECO la Colombie à construire des systèmes de retours et de recyclage des déchets électroniques durables. Le 6 juin 2017, l'ambassadeur de Suisse, Kurt Kunz, et le vice-ministre de l'Environnement de la Colombie, Carlos Alberto Lopez Bogotero, ont souligné, lors d'un événement à Bogota, les résultats de la collaboration.
/documents/56164/1278154/IMG_20160715_110224.jpg/5f6c5618-37ab-4910-9244-f2d319da0973?t=1499334481217
Tri des matières plastiques à partir de l'équipement électronique
En Colombie, environ 250 000 tonnes de déchets électriques et électroniques sont produites chaque année. Des déchets qui devraient être éliminés de façon appropriée. Ce n'est pas la règle dans la plupart des pays d'Amérique du Sud, dans d'autres pays en développement et émergents. Parce que les déchets électroniques contiennent des matériaux précieux qui peuvent être réutilisés, les appareils électriques hors d'usage sont souvent traités par des moyens simples tels que les marteaux, des pinces ou des bains d'acide. Ce faisant, les humains et l'environnement subissent des dommages considérables. Grâce au programme initiée par le SECO et dirigée par l'Empa, „Sustainable Recycling Industries“, la Colombie est devenue maintenant un pionnier en matière de recyclage des déchets électroniques en Amérique du Sud.
Uniquement des gagnants

Depuis 1998, l'Empa soutient les projets SECO dans le domaine de la coopération au développement économique en tant que centre de référence scientifique et technique. Le SECO vise à promouvoir une croissance économique durable avec son engagement dans les pays partenaires. Ce faisant, tous les groupes et couches de la population devront participer à la croissance. En Colombie, la coopération en matière de recyclage des déchets électroniques a commencé en 2009. En collaboration avec des partenaires publics tels que le ministère colombien de l'Environnement et des partenaires privés tels que l'Association nationale industrielle (Andi), les principes juridiques, organisationnels et techniques ont été développés pour établir des systèmes des retours et de recyclage des déchets d'équipements électriques. Cela offre des avantages environnementaux, économiques et sociaux pour l'ensemble du pays. Non seulement des emplois sont créés et une activité économique générée – en partie parce que les matériaux réutilisables peuvent être éliminés de façon plus efficace, rendant ainsi le processus plus économique – mais aussi la pression sur l'environnement des conséquences du recyclage et de l'élimination non contrôlée et non conforme sont réduites. „La mise en œuvre d'un système de retour des déchets électroniques est un projet où il y a que des gagnants“, explique Heinz Böni du Laboratoire „Technologie et société“ de l'Empa. 

En Colombie, on a formé entre autres des enseignants d'écoles professionnelles pour enseigner les apprentis pour ce secteur émergent. „Notre modèle fut le double système d'éducation en Suisse“, explique Böni. L'Empa possède de nombreuses années d'expérience dans la recherche et le traitement des déchets d'équipements électriques et électroniques. Le groupe dirigé par Böni apporte en plus une vaste expérience dans la coopération au développement. Parallèlement au projet en Colombie, un projet similaire au Pérou a été soutenu. Dans les deux projets, l'Empa a travaillé avec le „World Resources Association Forum“ (WRFA), qui a son siège à Saint-Gall et dont est issu l'Empa. Au Ghana, en Inde et en Égypte, des projets similaires sont en cours de construction.

 

/documents/56164/1278154/DSC04872.jpg/67b788e8-cce8-4c02-b671-75eb90a2ea16?t=1499334614187
De gauche à droite: Carlos Alberto Lopez Bogotero, Vice le ministre de l’environnement; Willer Edlberto Guevara Hurtado, Ministère de l’environnement, domicile et développement d’espace; Kurt Kunz, Ambassadeur suisse en Colombie.
L'Empa et la Colombie - une histoire à succès

Les contacts entre l'Empa et les partenaires colombiens existent déjà en 1995. Ils se sont encore élargis, et en 1998, financé par le SECO, le „Cleaner Production Program“ a été lancé. Dans ce programme, des sociétés colombiennes sont conseillées afin qu'elles puissent rendre leurs méthodes de production plus respectueuses de l'environnement et plus efficaces. Avec les mesures prises, les entreprises ont augmenté la production avec une consommation des ressources réduite, ce qui les rend plus compétitives sur le marché international. Aujourd'hui, le „Cleaner Production Program“ est une organisation indépendante non gouvernementale (NGO) basée à Medellin.

Pour les deux programmes, la collaboration avec une institution de recherche comme l'Empa, qui effectue la recherche liée à l'industrie, est particulièrement importante parce que les derniers résultats de la recherche pourront être mis à la disposition des partenaires dans les pays en développement. L'Empa apporte donc une contribution importante au développement durable et pour la résolution des problèmes mondiaux.

 

 

Informations
Heinz Böni
Technologiy and Society
Tél. +41 58 765 78 58

Rédaction / Contact médias
Dr. Michael Hagmann
Communications
Tél. +41 58 765 45 92

Liens

Site Internet du programme SECO „Sustainable Recycling Industries

Site Internet du groupe de recherche „Critical Materials and Resource Efficiency“ de l'Empa