Initiative pour la recherche sur les piles

BATTERY 2030+: l'Europe va devenir le leader mondial

9 sept. 2020 | RAINER KLOSE
L'initiative européenne de recherche BATTERY 2030+ prend de l'ampleur. L'objectif est de faire de l'Europe un leader mondial dans le développement et la production des batteries du futur. Les futuresbatteries doivent stocker plus d'énergie, vivre plus longtemps et être plus sûres et plus respectueuses de l'environnement que les batteries de conception actuelle. Ce n'est qu'ainsi que la transition vers une société climatiquement neutre pourra être facilitée.
/documents/56164/14362844/banner_battery_2030-plus.jpg/cb3b6999-b3eb-4ec5-8e74-f14692b1a5b9?t=1599645721887

"Nous sommes enfin prêts à agir ! Il s'agit d'un investissement important à long terme dans la recherche sur les batteries qui renforcera la position scientifique de l'Europe et aidera à créer une industrie capable de produire les batteries du futur", déclare Kristina Edström de l'université d'Uppsala, qui est coordinatrice du programme BATTERY 2030+. "Nous travaillons depuis plusieurs années sur la feuille de route sur laquelle nous basons nos efforts de recherche et que nous avons présentée en mars de cette année. Aujourd'hui, une série de projets de recherche démarre et nous veillons à ce que nos idées débouchent sur de nouvelles connaissances et de nouveaux produits - et bien sûr sur de meilleures batteries".

La Suisse est partenaire du consortium du projet et est représentée par Corsin Battaglia, chercheur à l'Empa, et Sigita Trabesinger, chercheuse au PSI. "En tant que représentant de la Suisse dans l'action de coordination et de soutien, notre rôle est de faciliter les activités communes dans le cadre du projet de recherche BATTERY 2030+, telles que l'échange de données, la préparation des programmes d'études et des stratégies d'utilisation et le développement ultérieur de la feuille de route. Nous voulons créer un lien fort avec le réseau suisse de recherche sur les batteries", déclare M. Battaglia.

Sept projets

À partir du 1er septembre, cette initiative majeure sera composée de sept projets d'un budget total de 40,5 millions d'euros issus du programme de recherche et d'innovation de l'UE Horizon 2020. Tous les projets ont une durée de trois ans. Des groupes de recherche suisses des différentes  institutions de recherche sont impliqués dans plusieurs de ces projets. Les projets de recherche sont actifs dans trois principaux domaines :

  1. le développement d'une plate-forme d'infrastructure européenne pour combiner des calculs approfondis et des études expérimentales afin de cartographier les réactions complexes qui ont lieu dans une batterie.
  2. développement et intégration de capteurs qui surveillent et signalent l'état de la batterie en temps réel.
  3. développement de composants auto-réparateurs qui prolongent la durée de vie des batteries et améliorent leur sécurité.

D'autres projets qui élargiront le portefeuille de projets sont maintenant prévus au niveau de l'UE dans le cadre d'Horizon 2020. L'initiative BATTERY 2030+ travaille également en étroite collaboration avec d'autres grandes initiatives européennes dans le domaine des batteries, telles que l'Alliance européenne des batteries et Batteries Europe.