Fondation de «Swiss Tribology»

Pour que le réseau fonctionne sans le moindre frottement

22 juin 2006 | REMIGIUS NIDERÖST

L’Empa fournit la première présidente de l’association Swiss Tribology qui a été fondée le 12 juin à Genève. Cette association professionnelle se consacrera à la promotion des échanges d’informations et de technologies dans le domaine de la tribologie – science qui se consacre à l’étude des phénomènes de frottement, de l’usure et de la lubrification des corps en contact animés de mouvements relatifs. Les responsables de cette association sont l’Empa, l’EPFZ la fondation Robert Mathys, Blaser Swisslube et l’Association de l´industrie suisse des lubrifiants.

/documents/56164/303841/a592-2006-06-22-b1m_agyptisch.jpg/dea834d3-6737-4106-8f0e-514130fe83da?version=1.0&t=1448307355050
 

Les aspects tribologiques sont importants aussi bien dans les grands que dans les petits ouvrages d’art et de construction.Que ce soit pour la mise en place d’une statue monumentale dans l’ancienne Egypte que sur le mouvement mécanique d’une montre

L’optimisation du frottement et de l’usure dans les systèmes mécaniques conduit à une réduction de la consommation d’énergie et à une augmentation de la fiabilité. Un frottement aussi faible que possible et l’usure réduite qui en découle présentent un intérêt économique et écologique considérable. Les moyens d’y parvenir, c’est ce dont s’occupe la tribologie, la science du frottement, de l’usure et de la lubrification des corps en contact animés de mouvements relatifs. Les améliorations dans ce domaine reposent par exemple sur de nouveaux concepts de construction de ces systèmes mécaniques, sur des lubrifiants plus performants ainsi que sur le développement de matériaux et de revêtements superficiels améliorés. La recherche tribologique a par exemple permis d’améliorer la biocompatibilité des implants articulaires, de plus, ces nouveaux matériaux d’implants étaient moins sensibles à la corrosion et à l’usure, trois facteurs décisifs pour la durée de vie d’un implant. Le succès d’un développement ne doit toutefois rien au hasard, il exige une collaboration intense entre les scientifiques et les ingénieurs des disciplines les plus diverses telles que la mécanique, la biologie, la chimie, la physique, la médecine, la science des matériaux et des surfaces, la rhéologie ainsi que la micro- et la nanotechnologie. Promouvoir la collaboration entre les scientifiques et favoriser le transfert des nouvelles connaissances vers l’industrie, c’est le but que s’est donné «Swiss Tribology». Pour cela, cette société organise des rencontres et est en train de créer un réseau national et des liens avec les groupes et les sociétés de tribologie d’autres pays. 

 
Les membres du comité : Eric Rosset, Vinzenz Frauchiger, Nic Spencer, Michael Eglin, Stephano Mischler (debout de gauche à droite). Ernst Meyer, Jan Fiala-Goldiger, Rowena Crockett (assis de gauche à droite).
 

L’assemblée constitutive, avec l’élection et l’adoption des statuts s’est déroulée en présence de Ernst Meyer (Université de Bâle), Rowena Crockett (Empa), Nicholas Spencer (EPFZ), Stéphane Rollier (Rolex), Vinz Frauchiger (Fondation Robert Mathys), Stefano Mischler (EPFL), Michael Eglin (Blaser Swisslube), Jan Fiala-Goldiger (l’Association de l´industrie suisse des lubrifiants) et Eric Rosset (EIG/HES SO, Genève). L’Empa en tant qu’une des institutions fondatrices fournit la première présidente de «Swiss Tribology» en la personne de Madame Dr Rowena Crockett. 

 

Pour plus d’informations

www.swisstribology.ch

Dr. Rowena Crockett, Lab.Nanoscale Materials Science, Tel. +41 44 823 46 12,