Surfaces fonctionnelles pour les implants

Dans ce module, nous développons de nouvelles surfaces fonctionnelles pour des applications médicales. Les besoins de tels matériaux sont variés, que ce soit pour l’ostéo-intégration de matériaux métalliques ou céramiques, l’intégration (ou parfois la non-intégration) de polymères ou d’hydrogels dans les tissus mous ou encore la compatibilité sanguine de certains matériaux. Des revêtements de substances actives appliqués sur des surfaces permettent de provoquer les réaction cellulaires ou tissulaires recherchées, par exemple pour des matériaux de soin des plaies novateurs. Les surfaces antimicrobiennes préviennent ou réduisent les risques d’infestation bactérienne des matériaux implantés dans le corps ou en contact avec celui-ci.

/documents/20659/66477/Picture+RFA+HP+Functional+Surfaces+for+Implants+Tissue/cdbac237-47c3-45fc-a9b6-02362059b7b6?t=1448279018400
Nous utilisons à ces fins différents procédés de revêtement, tels que projection plasma ou encore modifications physiques ou (bio)chimiques des surfaces, pour obtenir des surfaces fonctionnelles sur différents substrats. Nous avons recours aux méthodes de l’analyse physique, de la chimie analytique et assistée par ordinateur ainsi qu’à celles de la biochimie pour parvenir à une meilleure compréhension des caractéristiques des surfaces. Nous effectuons des études in-vitro pour étudier les mécanismes d’interaction entre les bactéries ou les cellules et les surfaces. L’adéquation à la pratique clinique de ces nouveaux revêtements est testée sur des modèles in-vitro complexes et en collaboration avec nos partenaires cliniques.